• 28/2/24 : Librairie A la marge, Montreuil - 19h30 - Rencontre et lecture de Boudin Biguine Best of Banane de Rébecca Chaillon
  • 28/2/24 : Librairie L'Angle rouge, Douarnenez - Atelier d'écriture et rencontre avec Alice Zeniter ; COMPLET. - En savoir plus
  • 7/3/24 : Librairie Quai des Brumes, Strasbourg - 19h - Lecture poétique de Fabrice Melquiot ! - Inscriptions ici
  • 22/3/24 : Galerie de BoSkop, Lyon - 19h30 - Rencontre avec Joëlle Sambi, Stéphanie Vovor et Joyce Rivière, organisée par la librairie La Madeleine !
  • 28/3/24 : Bibliothèque Elsa Triolet, Bobigny - 19h - Rencontre avec Sonia Chiambretto pour son livre Peines mineures dans le cadre du festival Hors-Limites.
  • 06/04/24 au 7/4/24 : La Parole errante, Montreuil - L'Arche sera présente au SLAP, festival du livre queer féminisite, tout le weekend ! - En savoir plus
  • 17/04/24 au 19/4/24 : Genève, Vevey et La-Chaux-de-Fonds - Tournée suisse avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française, autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht.
  • 25/04/23 : Librairie La Petite Egypte, Paris - Soirée musicale autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht, avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française.
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Qu'une tranche de pain / Nul n'est méchant, personne n'est bon / Loup-garou

Qu’une tranche de pain, écrit en 1967, un an avant la révolte des jeunes contre leurs pères, reprend un point non négligeable du débat sur l’Holocauste soulevé en ces termes par le philosophe Adorno : « Après Auschwitz, il n’y a plus de poésie possible. » Fassbinder prend pour sujet l’histoire d’un jeune cinéaste qui a obtenu un contrat pour un film, une fiction sur Auschwitz, de ses affrontements avec l’équipe du film, des doutes qu’il éprouve à filmer ce qu’il estime irreprésentable. Ce n’est pas une pièce sur Auschwitz, mais une pièce qui fait réfléchir sur les images qu’engendre Auschwitz, et c’est là son aspect prémonitoire et contemporain.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Loup-garou (Werwolf, traduction Laurent Muhleisen et Denys Laboutiere)
  • Nul n'est méchant, personne n'est bon (Keiner ist bose und keiner ist gut, traduction Laurent Muhleisen et Denys Laboutiere)
  • Qu'une tranche de pain (Nur eine Scheibe Brot, traduction Bruno Bayen)

Qu’une tranche de pain, écrit en 1967, un an avant la révolte des jeunes contre leurs pères, reprend un point non négligeable du débat sur l’Holocauste soulevé en ces termes par le philosophe Adorno : « Après Auschwitz, il n’y a plus de poésie possible. » Fassbinder prend pour sujet l’histoire d’un jeune cinéaste qui a obtenu un contrat pour un film, une fiction sur Auschwitz, de ses affrontements avec l’équipe du film, des doutes qu’il éprouve à filmer ce qu’il estime irreprésentable. Ce n’est pas une pièce sur Auschwitz, mais une pièce qui fait réfléchir sur les images qu’engendre Auschwitz, et c’est là son aspect prémonitoire et contemporain.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Loup-garou (Werwolf, traduction Laurent Muhleisen et Denys Laboutiere)
  • Nul n'est méchant, personne n'est bon (Keiner ist bose und keiner ist gut, traduction Laurent Muhleisen et Denys Laboutiere)
  • Qu'une tranche de pain (Nur eine Scheibe Brot, traduction Bruno Bayen)