• 29/06/24 : Marathon des mots, Toulouse - 18h30 - Nicolas Maury lira 4:48 Psychose de Sarah Kane, à l'occasion de la nouvelle traduction du texte par Vanasay Khamphommala. - Réservation obligatoire !
  • 16/07/24 : Théâtre Transversal, Avignon - 18h - Lecture de la nouvelle traduction de 4:48 Psychose de Sarah Kane par Nanténé Traoré.
  • 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 19/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Pièces de guerre - Tome 2

Une situation qui est aussi improbable que probable : vivre après une catastrophe nucléaire de grande ampleur. Il est vrai que le conflit nucléaire représente l'ultime idée de la guerre. Mais il est également vrai que les scènes de guerre que nous communiquent tous les jours les médias nous rapprochent d'une réalité qui pourrait être celle d'une vie après un acte jusqu'à présent impensable.

Pline le Jeune a décrit l'atmosphère après l'éruption du Vésuve qui eut lieu en 79 ap. J.-C. et qui anéantit les villes environnantes : « Finalement l'obscurité baissa et disparut comme une fumée ou un nuage. Nous aperçûmes une véritable lumière de jour et même le soleil brilla, mais avec un contour jaunâtre comme une éclipse. Terrorisés, nous vîmes que tout avait changé, avait été enterré sous des cendres profondes comme des amas de neige. [...] Bien sûr, cette description n'est pas suffisante pour donner une image exacte de ce qui se passa. Vous la lirez sans avoir la moindre idée de ce que vous apercevriez si vous en étiez témoin. »

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Grande Paix (in Pièces de guerre) (Great Peace (in The War Plays), traduction Michel Vittoz)

Une situation qui est aussi improbable que probable : vivre après une catastrophe nucléaire de grande ampleur. Il est vrai que le conflit nucléaire représente l'ultime idée de la guerre. Mais il est également vrai que les scènes de guerre que nous communiquent tous les jours les médias nous rapprochent d'une réalité qui pourrait être celle d'une vie après un acte jusqu'à présent impensable.

Pline le Jeune a décrit l'atmosphère après l'éruption du Vésuve qui eut lieu en 79 ap. J.-C. et qui anéantit les villes environnantes : « Finalement l'obscurité baissa et disparut comme une fumée ou un nuage. Nous aperçûmes une véritable lumière de jour et même le soleil brilla, mais avec un contour jaunâtre comme une éclipse. Terrorisés, nous vîmes que tout avait changé, avait été enterré sous des cendres profondes comme des amas de neige. [...] Bien sûr, cette description n'est pas suffisante pour donner une image exacte de ce qui se passa. Vous la lirez sans avoir la moindre idée de ce que vous apercevriez si vous en étiez témoin. »

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Grande Paix (in Pièces de guerre) (Great Peace (in The War Plays), traduction Michel Vittoz)