• 29/06/24 : Marathon des mots, Toulouse - 18h30 - Nicolas Maury lira 4:48 Psychose de Sarah Kane, à l'occasion de la nouvelle traduction du texte par Vanasay Khamphommala. - Réservation obligatoire !
  • 16/07/24 : Théâtre Transversal, Avignon - 18h - Lecture de la nouvelle traduction de 4:48 Psychose de Sarah Kane par Nanténé Traoré.
  • 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 19/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
  • 21/9/24 : Librairie Météores, Bruxelles - Rencontre avec Klaus Theweleit à l'occasion de la parution de son livre Pocahontas au pays des merveilles.
  • 19/10/24 au 20/10/24 : La Bellevilloise, Paris - L'Arche sera présente au salon Raccord(s) tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Minetti / Les apparences sont trompeuses / Déjeuner chez Wittgenstein / Simplement compliqué

L’Arche vous propose des Grands Formats pour traverser une œuvre dramatique en plusieurs tableaux.

Ce volume comprend : Minetti, Les apparences sont trompeuses, Déjeuner chez Wittgenstein et Simplement compliqué. Écrits au tournant des années 1980, ces textes illustrent la relation acerbe et ambivalente qu’entretenait l’auteur viennois avec la profession de comédien et l’art dramatique, un art entre mascarade et aliénation dans l’héritage de Shakespeare. Miroir de lui-même et figure repoussoir, l’acteur cristallise la haine féroce que Bernhard vouait au monde du spectacle, lieu de culte du pouvoir et des faux-semblants, métaphore de la société de l’époque et de la nation autrichienne tout entière.

La langue bernhardienne s’y fait répétitive, obsessionnelle, monstrueuse, portée par des figures avoisinant la solitude et la folie. Le rire s’infiltre dans ces débords de la parole comme catalyseur d’une virulence hargneuse, toujours proche de la jubilation.

« l’humanité entière délire de pouvoirs / où que nous regardions / nous ne voyons qu’une humanité délirant de pouvoirs / nous sommes au cœur / d’un processus catastrophique de crétinisation »

Grand Format paru le 6 octobre 2023.

Avec un prologue par Nicolas Bouchaud.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Minetti (Minetti, traduction Claude Porcell)
  • Les apparences sont trompeuses (Der Schein trügt, traduction Edith Darnaud)
  • Déjeuner chez Wittgenstein (Ritter, Dene, Voss, traduction Michel Nebenzahl)
  • Simplement compliqué (Einfach kompliziert, traduction Michel Nebenzahl)

(Premières parutions : Minetti en 1983, Les apparences sont trompeuses en 1985, Déjeuner chez Wittgenstein en 1989, Simplement compliqué en 1988)

L’Arche vous propose des Grands Formats pour traverser une œuvre dramatique en plusieurs tableaux.

Ce volume comprend : Minetti, Les apparences sont trompeuses, Déjeuner chez Wittgenstein et Simplement compliqué. Écrits au tournant des années 1980, ces textes illustrent la relation acerbe et ambivalente qu’entretenait l’auteur viennois avec la profession de comédien et l’art dramatique, un art entre mascarade et aliénation dans l’héritage de Shakespeare. Miroir de lui-même et figure repoussoir, l’acteur cristallise la haine féroce que Bernhard vouait au monde du spectacle, lieu de culte du pouvoir et des faux-semblants, métaphore de la société de l’époque et de la nation autrichienne tout entière.

La langue bernhardienne s’y fait répétitive, obsessionnelle, monstrueuse, portée par des figures avoisinant la solitude et la folie. Le rire s’infiltre dans ces débords de la parole comme catalyseur d’une virulence hargneuse, toujours proche de la jubilation.

« l’humanité entière délire de pouvoirs / où que nous regardions / nous ne voyons qu’une humanité délirant de pouvoirs / nous sommes au cœur / d’un processus catastrophique de crétinisation »

Grand Format paru le 6 octobre 2023.

Avec un prologue par Nicolas Bouchaud.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Minetti (Minetti, traduction Claude Porcell)
  • Les apparences sont trompeuses (Der Schein trügt, traduction Edith Darnaud)
  • Déjeuner chez Wittgenstein (Ritter, Dene, Voss, traduction Michel Nebenzahl)
  • Simplement compliqué (Einfach kompliziert, traduction Michel Nebenzahl)

(Premières parutions : Minetti en 1983, Les apparences sont trompeuses en 1985, Déjeuner chez Wittgenstein en 1989, Simplement compliqué en 1988)