• 26/2/24 : Théâtre Studio, Alfortville - 19h - Cocktail à l'occasion de la reprise de Guerre de Lars Norén par Christian Benedetti et de la réédition du livre par L'Arche ! - En savoir plus
  • 28/2/24 : Librairie A la marge, Montreuil - 19h30 - Rencontre et lecture de Boudin Biguine Best of Banane de Rébecca Chaillon
  • 28/2/24 : Librairie L'Angle rouge, Douarnenez - Atelier d'écriture et rencontre avec Alice Zeniter ; COMPLET. - En savoir plus
  • 28/3/24 : Bibliothèque Elsa Triolet, Bobigny - 19h - Rencontre avec Sonia Chiambretto pour son livre Peines mineures dans le cadre du festival Hors-Limites.
  • 06/04/24 au 7/4/24 : La Parole errante, Montreuil - L'Arche sera présente au SLAP, festival du livre queer féminisite, tout le weekend ! - En savoir plus
  • 17/04/24 au 19/4/24 : Genève, Vevey et La-Chaux-de-Fonds - Tournée suisse avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française, autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht.
  • 25/04/23 : Librairie La Petite Egypte, Paris - Soirée musicale autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht, avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française.
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

L'opéra de quat'sous / Le film de quat'sous / Le procès de quat'sous

L’opéra de quat’sous est sans conteste l’œuvre la plus célèbre de Brecht, et aussi la plus subversive. Clochards, prostituées, criminels et policiers véreux tentent de tirer leur épingle du jeu dans cette comédie musicale aiguisée à la lame, en rupture avec l’opérette légère du début du XXe siècle. La musique entêtante de Kurt Weill inspira nombre d’interprètes de jazz, avec de célèbres reprises de la complainte de Mackie, figure de bandit dans l’ombre de Jack l’Éventreur et de Villon, par Louis Armstrong, Ella Fitzgerald ou Frank Sinatra... Un succès international à l’image de la « fièvre de quat’sous » qui s’était emparée de toute l’Europe dès la création.

Cette nouvelle traduction de L’opéra de quat’sous, assortie des commentaires de Brecht, est suivie d’un scénario directement inspiré de la pièce, La Bosse, et d’un essai sur le cinéma, Le procès de quat’sous. Brecht y signe un véritable programme d’esthétique politique, à la suite du scandale suscité par le procès qu’il intenta à la société de production, n’ayant pu imposer ses audaces esthétiques. Il fustige la destruction de son œuvre sur le bûcher du capitalisme, la marchandisation de l’art par l’adaptation commerciale que tourna G. W. Pabst « au service de l’idéologie bourgeoise ».

La pièce est ici présentée dans sa version originelle de 1928, traduite pour la première fois en français, et enrichie d’un important appareil critique donnant à lire l’intégralité des variantes apportées par Brecht en 1931 et 1955. L’occasion de savourer les songs dans une nouvelle version française épousant au plus près la partition de Kurt Weill.

Grand Format paru le 16 juin 2023.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • L'opéra de quat'sous (Die Dreigroschenoper, traduction Alexandre Pateau)
  • Le film de quat'sous (Die Beule, traduction Alexandre Pateau)
  • Le procès de quat'sous (Der Dreigroschenprozeß, traduction Jean-Pierre Lefebvre)

Bertolt Brecht à l’Agence théâtrale

L’opéra de quat’sous est sans conteste l’œuvre la plus célèbre de Brecht, et aussi la plus subversive. Clochards, prostituées, criminels et policiers véreux tentent de tirer leur épingle du jeu dans cette comédie musicale aiguisée à la lame, en rupture avec l’opérette légère du début du XXe siècle. La musique entêtante de Kurt Weill inspira nombre d’interprètes de jazz, avec de célèbres reprises de la complainte de Mackie, figure de bandit dans l’ombre de Jack l’Éventreur et de Villon, par Louis Armstrong, Ella Fitzgerald ou Frank Sinatra... Un succès international à l’image de la « fièvre de quat’sous » qui s’était emparée de toute l’Europe dès la création.

Cette nouvelle traduction de L’opéra de quat’sous, assortie des commentaires de Brecht, est suivie d’un scénario directement inspiré de la pièce, La Bosse, et d’un essai sur le cinéma, Le procès de quat’sous. Brecht y signe un véritable programme d’esthétique politique, à la suite du scandale suscité par le procès qu’il intenta à la société de production, n’ayant pu imposer ses audaces esthétiques. Il fustige la destruction de son œuvre sur le bûcher du capitalisme, la marchandisation de l’art par l’adaptation commerciale que tourna G. W. Pabst « au service de l’idéologie bourgeoise ».

La pièce est ici présentée dans sa version originelle de 1928, traduite pour la première fois en français, et enrichie d’un important appareil critique donnant à lire l’intégralité des variantes apportées par Brecht en 1931 et 1955. L’occasion de savourer les songs dans une nouvelle version française épousant au plus près la partition de Kurt Weill.

Grand Format paru le 16 juin 2023.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • L'opéra de quat'sous (Die Dreigroschenoper, traduction Alexandre Pateau)
  • Le film de quat'sous (Die Beule, traduction Alexandre Pateau)
  • Le procès de quat'sous (Der Dreigroschenprozeß, traduction Jean-Pierre Lefebvre)

Collection

Fiche technique

  • Publié en 2023
  • 288 pages
  • Prix : 21.00 €
  • Langue source :
  • ISBN : 9782381980546

Traducteur.rice.s

  • Jean-Pierre Lefebvre
  • Alexandre Pateau

Bertolt Brecht à l’Agence théâtrale