• 29/06/24 : Marathon des mots, Toulouse - 18h30 - Nicolas Maury lira 4:48 Psychose de Sarah Kane, à l'occasion de la nouvelle traduction du texte par Vanasay Khamphommala. - Réservation obligatoire !
  • 16/07/24 : Théâtre Transversal, Avignon - 18h - Lecture de la nouvelle traduction de 4:48 Psychose de Sarah Kane par Nanténé Traoré.
  • 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 19/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Les Névroses sexuelles de nos parents / L'Amour en quatre tableaux

Paradoxalement, Les Névroses sexuelles de nos parents sont révélées par la liberté sexuelle de leurs enfants : lorsque Dora, une jeune fille depuis toujours abrutie par les médicaments destinés à dissimuler sa « fêlure aux étages supérieurs », cesse son traitement, elle exerce cette liberté retrouvée avec une naïveté et un appétit que son entourage – parents, psychiatre, patron – ne parvient pas, malgré ses principes affichés d’ouverture et de tolérance, à accepter.

L’Amour en quatre tableaux met en scène quatre personnages, soit deux couples et un adultère. Matière à « drame bourgeois » dont les événements s’accélèrent par la mise en œuvre d’une logique froidement mathématique.

L’auteur surprend par l’habile équilibre qu’il parvient à créer entre la gravité du sujet et l’humour des situations. Pour Bärfuss, le rire est un outil : « Une chose dont on ne peut pas rire, c’est une chose qu’on n’a pas bien étudiée. »

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Les Névroses sexuelles de nos parents (Die Sexuellen Neurosen unserer Eltern, traduction Bruno Bayen)
  • L'Amour en quatre tableaux (Vier Bilder der Liebe, traduction Sandrine Fabbri)

Les autres livres de Lukas Bärfuss à L’Arche

Paradoxalement, Les Névroses sexuelles de nos parents sont révélées par la liberté sexuelle de leurs enfants : lorsque Dora, une jeune fille depuis toujours abrutie par les médicaments destinés à dissimuler sa « fêlure aux étages supérieurs », cesse son traitement, elle exerce cette liberté retrouvée avec une naïveté et un appétit que son entourage – parents, psychiatre, patron – ne parvient pas, malgré ses principes affichés d’ouverture et de tolérance, à accepter.

L’Amour en quatre tableaux met en scène quatre personnages, soit deux couples et un adultère. Matière à « drame bourgeois » dont les événements s’accélèrent par la mise en œuvre d’une logique froidement mathématique.

L’auteur surprend par l’habile équilibre qu’il parvient à créer entre la gravité du sujet et l’humour des situations. Pour Bärfuss, le rire est un outil : « Une chose dont on ne peut pas rire, c’est une chose qu’on n’a pas bien étudiée. »

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Les Névroses sexuelles de nos parents (Die Sexuellen Neurosen unserer Eltern, traduction Bruno Bayen)
  • L'Amour en quatre tableaux (Vier Bilder der Liebe, traduction Sandrine Fabbri)

Collection

Fiche technique

  • Publié en 2006
  • 192 pages
  • Prix : 13.00 €
  • Langue source :
  • ISBN : 9782851816160

Traducteur.rice.s

  • Bruno Bayen
  • Sandrine Fabbri

Les autres livres de Lukas Bärfuss à L’Arche