Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Et la nuit chante / Un jour en été / Variations sur la mort / Hiver

L’Arche vous propose des Grands Formats pour traverser une œuvre dramatique en plusieurs tableaux.

Ce volume comprend : Et la nuit chante, Un jour en été, Variations sur la mort et Hiver de Jon Fosse. Écrites entre 1998 et 2002, ces pièces sont caractéristiques de la dynamique musicale de son écriture. Un théâtre qui donne voix au silence et présence à la solitude. La perte, l’oubli, l’absence du retour, l’attente et le désir, autant de manières d’habiter la mort au sein de la vie même. Chez Jon Fosse, la solitude fait vœu de sobriété, épousée par la langue. Simple, dépouillée, répétitive, minimaliste. Un fil ténu grâce auquel les personnages, cortèges d’anonymes sans qualités particulières, se raccrochent à leur présence et au souvenir, toujours vivace.

« Jon Fosse se dresse dans le paysage théâtral occidental comme un arbre solitaire, à la fois moderne et intemporel »
Leif Zern (Dans le clair-obscur, L’Arche, 2008).

Avec un prologue par Isabelle Carré.

Parution en Grand Format le 3 décembre 2021.

(Premières parutions : Et la nuit chante en 2003, Un jour en été en 2000, Variations sur la mort en 2002, Hiver en 2003)

L’Arche vous propose des Grands Formats pour traverser une œuvre dramatique en plusieurs tableaux.

Ce volume comprend : Et la nuit chante, Un jour en été, Variations sur la mort et Hiver de Jon Fosse. Écrites entre 1998 et 2002, ces pièces sont caractéristiques de la dynamique musicale de son écriture. Un théâtre qui donne voix au silence et présence à la solitude. La perte, l’oubli, l’absence du retour, l’attente et le désir, autant de manières d’habiter la mort au sein de la vie même. Chez Jon Fosse, la solitude fait vœu de sobriété, épousée par la langue. Simple, dépouillée, répétitive, minimaliste. Un fil ténu grâce auquel les personnages, cortèges d’anonymes sans qualités particulières, se raccrochent à leur présence et au souvenir, toujours vivace.

« Jon Fosse se dresse dans le paysage théâtral occidental comme un arbre solitaire, à la fois moderne et intemporel »
Leif Zern (Dans le clair-obscur, L’Arche, 2008).

Avec un prologue par Isabelle Carré.

Parution en Grand Format le 3 décembre 2021.

(Premières parutions : Et la nuit chante en 2003, Un jour en été en 2000, Variations sur la mort en 2002, Hiver en 2003)