• 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 09/09/24 : Maison de la poésie, Paris - 20h - Nicolas Maury lit 4:48 Psychose de Sarah Kane, dans la nouvelle traduction de Vanasay Khamphommala tout juste parue. - Réservation obligatoire.
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 19/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
  • 21/9/24 : Librairie Météores, Bruxelles - Rencontre avec Klaus Theweleit à l'occasion de la parution de son livre Pocahontas au pays des merveilles.
  • 19/10/24 au 20/10/24 : La Bellevilloise, Paris - L'Arche sera présente au salon Raccord(s) tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Drames de princesses

Jelinek épluche ici des « archétypes ». Blanche-Neige, à la recherche de la vérité, est finalement tuée par le Chasseur. La Belle au Bois Dormant est réveillée de son sommeil par le Prince qui, à défaut de la délivrer, ne lui offre qu’une existence soumise à ce « créateur » qu’il prétend être. Rosamunde doit reconnaître que le statut de la femme est incompatible avec l’écriture et que toute activité créatrice féminine est vouée à la mort. Jackie (Kennedy), assiégée par la mort de ses proches et prisonnière des images que les médias créent d’elle, ne peut désormais vivre qu’une existence illusoire. Ingeborg (Bachmann) et Sylvia (Plath) désespèrent de leur incapacité à faire bouger quoi que ce soit et se voient enfermées dans l’espace clos qui leur est destiné.

Les princesses d’Elfriede Jelinek sont un pendant moderne et parodique aux rois shakespeariens, elles sont des mythes en déconstruction. Ce sont des anti-princesses, qui ne s’insurgent nullement contre le drame de leur vie et consentent au destin qui leur est imposé. L’humour de Jelinek se révèle non seulement dans la manière grotesque dont ces princesses énoncent les discours masculins, mais également à travers les distorsions d’expressions toutes faites, le détournement de citations, les calembours et autres jeux langagiers.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Jackie (Jackie, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • Blanche-Neige (Schneewittchen, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • La Belle au Bois Dormant (Dornröschen, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • Rosamunde (Rosamunde, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • Le Mur (Die Wand, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)

Les autres livres d’Elfriede Jelinek à L’Arche

Actualités et médiathèque d’Elfriede Jelinek à L’Arche

Jelinek épluche ici des « archétypes ». Blanche-Neige, à la recherche de la vérité, est finalement tuée par le Chasseur. La Belle au Bois Dormant est réveillée de son sommeil par le Prince qui, à défaut de la délivrer, ne lui offre qu’une existence soumise à ce « créateur » qu’il prétend être. Rosamunde doit reconnaître que le statut de la femme est incompatible avec l’écriture et que toute activité créatrice féminine est vouée à la mort. Jackie (Kennedy), assiégée par la mort de ses proches et prisonnière des images que les médias créent d’elle, ne peut désormais vivre qu’une existence illusoire. Ingeborg (Bachmann) et Sylvia (Plath) désespèrent de leur incapacité à faire bouger quoi que ce soit et se voient enfermées dans l’espace clos qui leur est destiné.

Les princesses d’Elfriede Jelinek sont un pendant moderne et parodique aux rois shakespeariens, elles sont des mythes en déconstruction. Ce sont des anti-princesses, qui ne s’insurgent nullement contre le drame de leur vie et consentent au destin qui leur est imposé. L’humour de Jelinek se révèle non seulement dans la manière grotesque dont ces princesses énoncent les discours masculins, mais également à travers les distorsions d’expressions toutes faites, le détournement de citations, les calembours et autres jeux langagiers.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Jackie (Jackie, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • Blanche-Neige (Schneewittchen, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • La Belle au Bois Dormant (Dornröschen, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • Rosamunde (Rosamunde, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)
  • Le Mur (Die Wand, traduction Magali Jourdan et Mathilde Sobottke)

Fiche technique

  • Publié en 2006
  • 144 pages
  • Prix : 15.00 €
  • Langue source :
  • ISBN : 9782851816306

Traducteur.rice.s

  • Magali Jourdan
  • Mathilde Sobottke

Les autres livres d’Elfriede Jelinek à L’Arche

Actualités et médiathèque d’Elfriede Jelinek à L’Arche