• 31/05/24 : Librairie L'Atelier, Paris 20e - 19h30 - Lancement de la nouvelle édition de la Critique de la vie quotidienne d'Henri Lefebvre avec Simon Le Roulley (chercheur en sociologie et éditeur chez Grévis) et Marco Assennato (Philosophe spécialiste de l'architecture et des questions urbaines). - Entrée libre !
  • 02/06/24 : La Villette, Paris - 18h - Rencontre croisée avec Joëlle Sambi, Simon Johannin et Rim Battal dans le cadre du festival Mot pour mots. - Réservation recommandée !
  • 09/06/24 : Journées européennes de la traduction, Strasbourg - 18h - "Faut-il être fou pour traduire L'opéra de quat'sous ?" avec Alexandre Pateau, à l'occasion de sa nouvelle traduction de la pièce emblématique de Bertolt Brecht. - Entrée libre !
  • 26/06/24 : Librairie La Petite Egypte, Paris - 19h - Soirée musicale autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht, avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française.
  • 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 17/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Dix pièces

W.B. Yeats (1865-1939), fondateur de l’Abbey Theatre à Dublin est le grand novateur du théâtre irlandais. Inspiré et influencé par Wagner, Viller de l’Isle-Adam et Maeterlink, il choisit le drame poétique à un moment où, dans les pays de langue anglaise, cette forme allait à l’encontre de ce que le public avait coutume de voir. Edward Gordon Craig, avec ses décors ingénieux, l’aida à réaliser une forme scénique qui contribue à éveiller notre imaginaire.
Ce recueil regroupe les pièces autour du personnage de Cuchulain et les pièces dites de la maturité. La Renaissance littéraire irlandaise encourageait le retour aux mythes et à leur grandeur tragique. Dans le nô japonais, Yeats trouve une technique capable d’exprimer l’ineffable réalité de la vie intérieure. Le masque, la musique et la danse sont mis en valeur par le dépouillement de la scène. Parce qu’il ne doit pas détourner l’attention du spectateur du texte, l’acteur ne peut faire aucun geste superflu. La sobriété dans le décor est essentielle et le mot y retrouve sa souveraineté. Yeats refuse les structures traditionnelles de l’intrigue et préfère en général les pièces en un acte qui par leur brièveté renforce l’intensité dramatique.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • À la source de l'épervier (At the hawks well, traduction Jacqueline Genet)
  • Le Heaume vert (The Green Helmet, traduction Jacqueline Genet)
  • Sur le rivage de Baile (On Bailes strand, traduction Jacqueline Genet)
  • La Seule Jalousie d'Emer (The Only jealousy of Emer, traduction Jacqueline Genet)
  • Le Sablier (The Hour glass, traduction Jacqueline Genet)
  • La Licorne des étoiles (The Unicorn from the stars, traduction Jacqueline Genet)
  • L'Actrice Reine (The Player queen, traduction Jacqueline Genet)
  • Ce que rêvent les os (Dreaming of the bones (the), traduction Jacqueline Genet)
  • Le Calvaire (Calvary, traduction Jacqueline Genet)
  • Le Chat et la lune (The Cat and the moon, traduction Jacqueline Genet)

W.B. Yeats (1865-1939), fondateur de l’Abbey Theatre à Dublin est le grand novateur du théâtre irlandais. Inspiré et influencé par Wagner, Viller de l’Isle-Adam et Maeterlink, il choisit le drame poétique à un moment où, dans les pays de langue anglaise, cette forme allait à l’encontre de ce que le public avait coutume de voir. Edward Gordon Craig, avec ses décors ingénieux, l’aida à réaliser une forme scénique qui contribue à éveiller notre imaginaire.
Ce recueil regroupe les pièces autour du personnage de Cuchulain et les pièces dites de la maturité. La Renaissance littéraire irlandaise encourageait le retour aux mythes et à leur grandeur tragique. Dans le nô japonais, Yeats trouve une technique capable d’exprimer l’ineffable réalité de la vie intérieure. Le masque, la musique et la danse sont mis en valeur par le dépouillement de la scène. Parce qu’il ne doit pas détourner l’attention du spectateur du texte, l’acteur ne peut faire aucun geste superflu. La sobriété dans le décor est essentielle et le mot y retrouve sa souveraineté. Yeats refuse les structures traditionnelles de l’intrigue et préfère en général les pièces en un acte qui par leur brièveté renforce l’intensité dramatique.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • À la source de l'épervier (At the hawks well, traduction Jacqueline Genet)
  • Le Heaume vert (The Green Helmet, traduction Jacqueline Genet)
  • Sur le rivage de Baile (On Bailes strand, traduction Jacqueline Genet)
  • La Seule Jalousie d'Emer (The Only jealousy of Emer, traduction Jacqueline Genet)
  • Le Sablier (The Hour glass, traduction Jacqueline Genet)
  • La Licorne des étoiles (The Unicorn from the stars, traduction Jacqueline Genet)
  • L'Actrice Reine (The Player queen, traduction Jacqueline Genet)
  • Ce que rêvent les os (Dreaming of the bones (the), traduction Jacqueline Genet)
  • Le Calvaire (Calvary, traduction Jacqueline Genet)
  • Le Chat et la lune (The Cat and the moon, traduction Jacqueline Genet)