• 17/04/24 au 19/4/24 : Genève, Vevey et La-Chaux-de-Fonds - Tournée suisse avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française, autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht.
  • 17/04/24 : Lille, librairie L'Affranchie - 19h - Rencontre avec Joëlle Sambi pour la sortie de livre et vos corps seront caillasses dans le cadre du Printemps des poétexsses. - En savoir plus
  • 25/04/23 : Lafayette Anticipations, Paris - 19h - Lancement de la nouvelle traduction de 4:48 Psychose de Sarah Kane par Vanasay Khamphommala, avec une lecture par Guslagie Malanda et une discussion entre la traductrice et l'éditrice du texte. - Gratuit sur réservation !
  • 03/05/24 : Librairie À la marge, Montreuil - Soirée de poésie queer avec Joëlle Sambi, Aurélie Olivier, Rim Battal, et bien d'autres !
  • 02/06/24 : La Villette, Paris - Rencontre croisée avec Joëlle Sambi, Victor Malzac et Rim Battal dans le cadre du festival Mot pour mots. - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Barbe-Bleue, espoir des femmes / Manhattan Medea

Manhattan Medea ainsi que Barbe-Bleue, espoir des femmes reprennent des mythes anciens et les déploient dans des paysages contemporains.
Dans le conte de Charles Perrault, Barbe-Bleue tue ses femmes pour les punir de leur curiosité. Chez Dea Loher, Henri Barbe-Bleue est vendeur de chaussures pour femmes et devient, à la mort de Juliette, sa jeune aimée, serial killer. Il tue, sans compassion, les femmes rencontrées dans la rue, au détour d’une allée ou sur le quai d’un métro, qui s’éprennent de lui « au-delà de toute mesure ».
Dans Manhattan Medea, Médée et Jason sont des immigrés clandestins, qui vivent dans l’underground new-yorkais. Jason a quitté Médée pour la fille d’un riche fabricant. La veille des noces, Médée l’attend devant la maison de la mariée, bien décidée à éliminer sa rivale.
Deux pièces sur la démesure de l’amour, propre à engendrer chimères, folie meurtrière et sacrifices.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Manhattan Medea (Manhattan Medea, traduction Laurent Muhleisen et Olivier Balagna)
  • Barbe-Bleue, espoir des femmes (Blaubart, Hoffnung der Frauen, traduction Laurent Muhleisen)

Manhattan Medea ainsi que Barbe-Bleue, espoir des femmes reprennent des mythes anciens et les déploient dans des paysages contemporains.
Dans le conte de Charles Perrault, Barbe-Bleue tue ses femmes pour les punir de leur curiosité. Chez Dea Loher, Henri Barbe-Bleue est vendeur de chaussures pour femmes et devient, à la mort de Juliette, sa jeune aimée, serial killer. Il tue, sans compassion, les femmes rencontrées dans la rue, au détour d’une allée ou sur le quai d’un métro, qui s’éprennent de lui « au-delà de toute mesure ».
Dans Manhattan Medea, Médée et Jason sont des immigrés clandestins, qui vivent dans l’underground new-yorkais. Jason a quitté Médée pour la fille d’un riche fabricant. La veille des noces, Médée l’attend devant la maison de la mariée, bien décidée à éliminer sa rivale.
Deux pièces sur la démesure de l’amour, propre à engendrer chimères, folie meurtrière et sacrifices.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Manhattan Medea (Manhattan Medea, traduction Laurent Muhleisen et Olivier Balagna)
  • Barbe-Bleue, espoir des femmes (Blaubart, Hoffnung der Frauen, traduction Laurent Muhleisen)