Nos conflits intérieurs

Karen Horney (1885-1955), après des études de médecine, exerce ses premières activités scientifiques à Berlin, autour des années vingt, au sein de l'Institut de psychanalyse. En 1941, elle crée aux États-Unis avec un groupe de confrères l'American Journal of Psychoanalysis, où sa réflexion, si elle ne cesse d'être axée sur la thérapeutique, se réfère toujours aux problèmes de notre temps.

Fidèle à sa conception sociologique, Karen Horney entreprend de retracer le développement des névroses à partir des conflits de base dont l’homme moderne est prisonnier. L’élucidation de ce processus névrotique l’amène à en étudier les différentes étapes : mouvement vers autrui, mouvement contre autrui, mouvement de fuite devant autrui, image idéalisée, externisation, et à en fixer les conséquences : peurs, appauvrissement de la personnalité, désespoir et tendances sadiques. Karen Horney établit les règles et les buts d’une nouvelle thérapeutique, se souciant moins d’analyser les souvenirs infantiles du patient que de le délivrer des conflits qui le déchirent dans le présent.

Les autres livres de Karen Horney à L’Arche

Nos conflits intérieurs

Auteur

  • Traducteur
    • Jean Paris
  • Fiche technique
    • Publié en 1955
    • 208 pages
    • Prix : 19.00 €
    • Langue source : anglais
    • ISBN : 9782851813015

Karen Horney (1885-1955), après des études de médecine, exerce ses premières activités scientifiques à Berlin, autour des années vingt, au sein de l'Institut de psychanalyse. En 1941, elle crée aux États-Unis avec un groupe de confrères l'American Journal of Psychoanalysis, où sa réflexion, si elle ne cesse d'être axée sur la thérapeutique, se réfère toujours aux problèmes de notre temps.

Fidèle à sa conception sociologique, Karen Horney entreprend de retracer le développement des névroses à partir des conflits de base dont l’homme moderne est prisonnier. L’élucidation de ce processus névrotique l’amène à en étudier les différentes étapes : mouvement vers autrui, mouvement contre autrui, mouvement de fuite devant autrui, image idéalisée, externisation, et à en fixer les conséquences : peurs, appauvrissement de la personnalité, désespoir et tendances sadiques. Karen Horney établit les règles et les buts d’une nouvelle thérapeutique, se souciant moins d’analyser les souvenirs infantiles du patient que de le délivrer des conflits qui le déchirent dans le présent.

Les autres livres de Karen Horney à L’Arche