Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Mirad, un garçon de Bosnie

(Mirad een jongen uit Bosnie)

Il est né dans une très jolie partie des Pays-Bas – une région du sud de la Hollande. Quand il a eu cinq ans, ses parents ont déménagé vers une autre région, plus au nord. Il a dû laisser derrière lui toute une vie riche en traditions et s'est retrouvé face à un environnement où les routes étaient neuves, les maisons modernes et les arbres avaient à peine son âge. Pour lui ce fut un autre pays, un chamboulement total. Ce n'est pas de Mirad, c'est de l'auteur dont il est ici question. Mais Mirad, ce jeune Bosniaque, qui doit fuir avec sa mère sa patrie, vit, en pire, une situation similaire : la difficulté de retrouver ses marques dans un nouveau paysage et le désir de retourner vers le « paradis » perdu marquent son existence.

Comme tous les narrateurs, de Bont est aussi éducateur. « Je crois, dit-il encore, qu'au cours des cinquante dernières années les enfants en Europe Occidentale ont bien trop souvent été éduqués à une vie dans un "pays de jeunes" dont les adultes pensent qu'il est réel. Il ne l'est pas. »

Ad de Bont est né en 1949. Après avoir enseigné pendant quelques années à l'école primaire, il se dirige vers le théâtre. Professeur d'art dramatique, cabaretier, acteur et metteur en scène, nombreuses sont les facettes de son talent. Il les a toutes mises en valeur pour sa grande passion : le théâtre jeune public.

Il est né dans une très jolie partie des Pays-Bas – une région du sud de la Hollande. Quand il a eu cinq ans, ses parents ont déménagé vers une autre région, plus au nord. Il a dû laisser derrière lui toute une vie riche en traditions et s'est retrouvé face à un environnement où les routes étaient neuves, les maisons modernes et les arbres avaient à peine son âge. Pour lui ce fut un autre pays, un chamboulement total. Ce n'est pas de Mirad, c'est de l'auteur dont il est ici question. Mais Mirad, ce jeune Bosniaque, qui doit fuir avec sa mère sa patrie, vit, en pire, une situation similaire : la difficulté de retrouver ses marques dans un nouveau paysage et le désir de retourner vers le « paradis » perdu marquent son existence.

Comme tous les narrateurs, de Bont est aussi éducateur. « Je crois, dit-il encore, qu'au cours des cinquante dernières années les enfants en Europe Occidentale ont bien trop souvent été éduqués à une vie dans un "pays de jeunes" dont les adultes pensent qu'il est réel. Il ne l'est pas. »

Ad de Bont est né en 1949. Après avoir enseigné pendant quelques années à l'école primaire, il se dirige vers le théâtre. Professeur d'art dramatique, cabaretier, acteur et metteur en scène, nombreuses sont les facettes de son talent. Il les a toutes mises en valeur pour sa grande passion : le théâtre jeune public.

Traducteur

  • Jan Simoen

Collection

Fiche technique

  • Publié en 2006
  • 144 pages
  • Prix : 11.00 €
  • Langue source : néerlandais
  • ISBN : 9782851816399