Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Freud et la pop

(Absolute(ly) Sigmund Freud)

Quand la psychanalyse passe sur le divan de la pop culture.

Dans cet ouvrage consacré à Sigmund Freud et sa postérité dans l’histoire culturelle, Klaus Theweleit raconte comment le neurologue viennois trouva dans l’inconscient la voie royale, ou plutôt le « Stairway to Heaven », qui fit vaciller le sujet cartésien de son socle en marbre. Partant des expériences cliniques de Freud et de son recours aux drogues, l’auteur revient sur l’invention de la psychanalyse et relève ses affinités avec la culture pop, passant de la musique au cinéma, et de la peinture au surréalisme.
Enfin, il revisite la notion de « transfert » comme expérience métamorphique à partir des neurosciences et de l’écoute musicale. En théoricien iconoclaste, Theweleit désacralise la statue de Commandeur du père de la psychanalyse sans néanmoins sombrer dans le Freud-bashing, intronisant de façon aussi érudite qu’inattendue le maître viennois dans le « Hall of Fame » de la pop.

Parution le 20 novembre 2020.

Quand la psychanalyse passe sur le divan de la pop culture.

Dans cet ouvrage consacré à Sigmund Freud et sa postérité dans l’histoire culturelle, Klaus Theweleit raconte comment le neurologue viennois trouva dans l’inconscient la voie royale, ou plutôt le « Stairway to Heaven », qui fit vaciller le sujet cartésien de son socle en marbre. Partant des expériences cliniques de Freud et de son recours aux drogues, l’auteur revient sur l’invention de la psychanalyse et relève ses affinités avec la culture pop, passant de la musique au cinéma, et de la peinture au surréalisme.
Enfin, il revisite la notion de « transfert » comme expérience métamorphique à partir des neurosciences et de l’écoute musicale. En théoricien iconoclaste, Theweleit désacralise la statue de Commandeur du père de la psychanalyse sans néanmoins sombrer dans le Freud-bashing, intronisant de façon aussi érudite qu’inattendue le maître viennois dans le « Hall of Fame » de la pop.

Parution le 20 novembre 2020.