• 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 09/09/24 : Maison de la poésie, Paris - 20h - Nicolas Maury lit 4:48 Psychose de Sarah Kane, dans la nouvelle traduction de Vanasay Khamphommala tout juste parue. - Réservation obligatoire.
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 19/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
  • 21/9/24 : Librairie Météores, Bruxelles - Rencontre avec Klaus Theweleit à l'occasion de la parution de son livre Pocahontas au pays des merveilles.
  • 19/10/24 au 20/10/24 : La Bellevilloise, Paris - L'Arche sera présente au salon Raccord(s) tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Le Dragon d'Or / Peggy Pickit

Le Dragon d’Or est un défi à l'imagination : ce restaurant de spécialités asiatiques, est le point de départ d’une intrigue métaphysique. Partant d’une situation ordinaire, l’action se noue autour d’une rage de dents dont l’issue nous propulse dans l’intimité du personnage, déraciné comme cette dent et pourtant tout entier habité de ses origines, au point de provoquer sa perte. Avec l’adresse d’un magicien, l’auteur passe la parole d’un personnage à un autre et fait surgir de cette pièce chorale un foisonnement de mystères et de sensations.

Dans Peggy Pickit, deux couples d’amis, anciens étudiants de l’École de Médecine, se retrouvent après des années d’absence. Le temps et la distance ont fait leur travail pour séparer les êtres. Chaque couple envie l’autre, l’un envie le bonheur familial des premiers, l’autre envie les six ans d’aventure africaine des seconds. Mais les deux couples sont en devenir. Une douce folie est à l’œuvre et cloisonne chacun dans sa vision occidentale des choses : une belle réflexion sur l’envie et le sentiment de culpabilité.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Le Dragon d'or (Der goldene Drache, traduction Hélène Mauler et René Zahnd)
  • Peggy Pickit voit la face de Dieu (Peggy Pickit sieht das Gesicht Gottes, traduction René Zahnd et Hélène Mauler)

Le Dragon d’Or est un défi à l'imagination : ce restaurant de spécialités asiatiques, est le point de départ d’une intrigue métaphysique. Partant d’une situation ordinaire, l’action se noue autour d’une rage de dents dont l’issue nous propulse dans l’intimité du personnage, déraciné comme cette dent et pourtant tout entier habité de ses origines, au point de provoquer sa perte. Avec l’adresse d’un magicien, l’auteur passe la parole d’un personnage à un autre et fait surgir de cette pièce chorale un foisonnement de mystères et de sensations.

Dans Peggy Pickit, deux couples d’amis, anciens étudiants de l’École de Médecine, se retrouvent après des années d’absence. Le temps et la distance ont fait leur travail pour séparer les êtres. Chaque couple envie l’autre, l’un envie le bonheur familial des premiers, l’autre envie les six ans d’aventure africaine des seconds. Mais les deux couples sont en devenir. Une douce folie est à l’œuvre et cloisonne chacun dans sa vision occidentale des choses : une belle réflexion sur l’envie et le sentiment de culpabilité.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Le Dragon d'or (Der goldene Drache, traduction Hélène Mauler et René Zahnd)
  • Peggy Pickit voit la face de Dieu (Peggy Pickit sieht das Gesicht Gottes, traduction René Zahnd et Hélène Mauler)