• 31/05/24 : Librairie L'Atelier, Paris 20e - 19h30 - Lancement de la nouvelle édition de la Critique de la vie quotidienne d'Henri Lefebvre avec Simon Le Roulley (chercheur en sociologie et éditeur chez Grévis) et Marco Assennato (Philosophe spécialiste de l'architecture et des questions urbaines). - Entrée libre !
  • 02/06/24 : La Villette, Paris - 18h - Rencontre croisée avec Joëlle Sambi, Simon Johannin et Rim Battal dans le cadre du festival Mot pour mots. - Réservation recommandée !
  • 09/06/24 : Journées européennes de la traduction, Strasbourg - 18h - "Faut-il être fou pour traduire L'opéra de quat'sous ?" avec Alexandre Pateau, à l'occasion de sa nouvelle traduction de la pièce emblématique de Bertolt Brecht. - Entrée libre !
  • 26/06/24 : Librairie La Petite Egypte, Paris - 19h - Soirée musicale autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht, avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française.
  • 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 17/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Critique de la vie quotidienne

En un sens, la vie quotidienne, c’est ce qu’il y a de plus simple, de plus évident. Comment vit-on ? S’il est difficile de répondre, la question n’en est pas moins claire. En un autre sens, c’est ce qu’il y a de plus insaisissable, de plus difficile à cerner et à déterminer. En un sens, rien de plus superficiel : c’est la banalité, la trivialité, le répétitif. En un autre sens, rien de plus profond. C’est l’existence et le « vécu » non transcrits spéculativement, dévoilés : ce qu’il faut changer et ce qu’il y a de plus difficile à changer.

En 1947, Henri Lefebvre publie le premier volume de sa Critique de la vie quotidienne, projet qu’il poursuit avec deux autres volumes en 1961 et 1981. Durant plus de trente ans, le philosophe cherche à répondre à cette question d’apparence simple : comment vit-on ? Face à une transformation accélérée des modes de vie, au développement des villes nouvelles, au sacrifice des familles prolétaires pour accéder à l’électro­ménager dans les années 1950 ou à l’ambivalence du capitalisme qui facilite certaines vies tout en ravageant le monde, le projet évolue et change, déviant des chemins annoncés mais cherchant toujours à comprendre l’aliénation à l’œuvre au quotidien.

Rédigé à la naissance du consumérisme d’après-guerre, ce grand texte a marqué la jeunesse révolutionnaire en France et reçu un écho considérable à l’étranger, influençant la constitution des études culturelles. Pour la première fois en un seul volume, cette nouvelle édition de la Critique de la vie quotidienne redonne à lire les interrogations d’une figure majeure du marxisme français.

Nouvelle édition intégrale contenant : vol. I : Introduction (1947), vol. II : Fondements d’une sociologie de la quotidienneté (1961), vol. III : De la modernité au modernisme (1981).

Préface de Kristin Ross, traduite par Étienne Dobenesque.

Paru le 19 avril 2024.

En un sens, la vie quotidienne, c’est ce qu’il y a de plus simple, de plus évident. Comment vit-on ? S’il est difficile de répondre, la question n’en est pas moins claire. En un autre sens, c’est ce qu’il y a de plus insaisissable, de plus difficile à cerner et à déterminer. En un sens, rien de plus superficiel : c’est la banalité, la trivialité, le répétitif. En un autre sens, rien de plus profond. C’est l’existence et le « vécu » non transcrits spéculativement, dévoilés : ce qu’il faut changer et ce qu’il y a de plus difficile à changer.

En 1947, Henri Lefebvre publie le premier volume de sa Critique de la vie quotidienne, projet qu’il poursuit avec deux autres volumes en 1961 et 1981. Durant plus de trente ans, le philosophe cherche à répondre à cette question d’apparence simple : comment vit-on ? Face à une transformation accélérée des modes de vie, au développement des villes nouvelles, au sacrifice des familles prolétaires pour accéder à l’électro­ménager dans les années 1950 ou à l’ambivalence du capitalisme qui facilite certaines vies tout en ravageant le monde, le projet évolue et change, déviant des chemins annoncés mais cherchant toujours à comprendre l’aliénation à l’œuvre au quotidien.

Rédigé à la naissance du consumérisme d’après-guerre, ce grand texte a marqué la jeunesse révolutionnaire en France et reçu un écho considérable à l’étranger, influençant la constitution des études culturelles. Pour la première fois en un seul volume, cette nouvelle édition de la Critique de la vie quotidienne redonne à lire les interrogations d’une figure majeure du marxisme français.

Nouvelle édition intégrale contenant : vol. I : Introduction (1947), vol. II : Fondements d’une sociologie de la quotidienneté (1961), vol. III : De la modernité au modernisme (1981).

Préface de Kristin Ross, traduite par Étienne Dobenesque.

Paru le 19 avril 2024.

Collection

Fiche technique

  • Publié en 2024
  • 848 pages
  • Prix : 29.00 €
  • Langue source :
  • ISBN : 9782381980614

Les autres livres de Henri Lefebvre à L’Arche