Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Rosamunde

« De l'eau a malheureusement pénétré dans mon corps. Alors que je voulais simplement abreuver un peu mes images. Je suis assez embarrassée de me noyer ainsi sur-le-champ. Sur cette belle terre que Dieu a faite, le tigre déchire l'agneau. Je suis la seule à ne pouvoir m'aider. Tout m'embarrasse, même ce qui ne me regarde pas. Je suis ainsi et ainsi je reste, je ne vois dans le monde que du nouveau, du mal. On a beau me le dire mille fois, mais que faire ? Cela aussi m'affecte ! Inlassablement je guide ma plume, je ne parle aucune langue étrangère, et si je le fais, je le fais de travers. J'aimerais être une baigneuse en bikini sexy qui pousse des cris de douleur, doux venin sur sa propre langue. Mais soudain la baigneuse n'est plus une plaisanterie, simplement parce que je dois la représenter. »
(Elfriede Jelinek)

Rosamunde est un des cinq textes de la pièce Drames de princesses.

« De l'eau a malheureusement pénétré dans mon corps. Alors que je voulais simplement abreuver un peu mes images. Je suis assez embarrassée de me noyer ainsi sur-le-champ. Sur cette belle terre que Dieu a faite, le tigre déchire l'agneau. Je suis la seule à ne pouvoir m'aider. Tout m'embarrasse, même ce qui ne me regarde pas. Je suis ainsi et ainsi je reste, je ne vois dans le monde que du nouveau, du mal. On a beau me le dire mille fois, mais que faire ? Cela aussi m'affecte ! Inlassablement je guide ma plume, je ne parle aucune langue étrangère, et si je le fais, je le fais de travers. J'aimerais être une baigneuse en bikini sexy qui pousse des cris de douleur, doux venin sur sa propre langue. Mais soudain la baigneuse n'est plus une plaisanterie, simplement parce que je dois la représenter. »
(Elfriede Jelinek)

Rosamunde est un des cinq textes de la pièce Drames de princesses.