Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Nothing hurts

En 2000, Falk Richter cosigne avec Anouk van Dijk, la mise en scène de sa pièce Nothing Hurts, qui traite de la porosité des sentiments et de l'impossibilité à éprouver la passion dans l'époque contemporaine, où réel et virtuel s'entrechoquent.

Les personnages de Falk Richter sont souvent des corps meurtris, des personnages échoués. L’agression physique, la collusion, le crash y sont subis et voulus, jusqu’à devenir une condition du bonheur. Mais loin des dramaturgies démonstratives de l’incommunicabilité, l’auteur laisse l’humour s’immiscer.

En 2000, Falk Richter cosigne avec Anouk van Dijk, la mise en scène de sa pièce Nothing Hurts, qui traite de la porosité des sentiments et de l'impossibilité à éprouver la passion dans l'époque contemporaine, où réel et virtuel s'entrechoquent.

Les personnages de Falk Richter sont souvent des corps meurtris, des personnages échoués. L’agression physique, la collusion, le crash y sont subis et voulus, jusqu’à devenir une condition du bonheur. Mais loin des dramaturgies démonstratives de l’incommunicabilité, l’auteur laisse l’humour s’immiscer.

Fiche technique

  • Texte inédit
  • Langue source : allemand
  • Nombre de rôles masculins : 2
  • Nombre de rôles féminins : 3

Traducteur

  • Anna Schmutz-Lacroix

Autre(s) traduction(s) :

La pièce traduite par :

Les livres de Falk Richter à L’Arche