Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Dernier demain?

Au cœur d'une forêt dense, l'homme brûlé rejoint sa cabane en bois isolée, consacrée à ses moments d'écriture. Il s'y rencontre lui-même à deux reprises : dans l'homme âgé tout d'abord, puis dans l'enfant de neuf ans qu'il fut. L'occasion pour le personnage de dérouler sa perception de l'écriture à travers une kyrielle de bribes d'images et de souvenirs, des violences de son père aux fuites incessantes qui le marquèrent. Cette pièce mystérieuse, tout en révélant une subtile attention portée à sa langue, explore les plus souterraines angoisses de tout auteur : angoisse de s'écrire, angoisse que le texte nous oublie, mais sans jamais oublier l'espoir que l'écriture réassemble les morceaux éparpillés de nos corps.

Au cœur d'une forêt dense, l'homme brûlé rejoint sa cabane en bois isolée, consacrée à ses moments d'écriture. Il s'y rencontre lui-même à deux reprises : dans l'homme âgé tout d'abord, puis dans l'enfant de neuf ans qu'il fut. L'occasion pour le personnage de dérouler sa perception de l'écriture à travers une kyrielle de bribes d'images et de souvenirs, des violences de son père aux fuites incessantes qui le marquèrent. Cette pièce mystérieuse, tout en révélant une subtile attention portée à sa langue, explore les plus souterraines angoisses de tout auteur : angoisse de s'écrire, angoisse que le texte nous oublie, mais sans jamais oublier l'espoir que l'écriture réassemble les morceaux éparpillés de nos corps.

Fiche technique

  • Texte inédit
  • Langue source : français
  • Nombre de rôles masculins : 3
  • Nombre de rôles féminins : 1

Les livres de Daniel Danis à L’Arche