• 31/05/24 : Librairie L'Atelier, Paris 20e - 19h30 - Lancement de la nouvelle édition de la Critique de la vie quotidienne d'Henri Lefebvre avec Simon Le Roulley (chercheur en sociologie et éditeur chez Grévis) et Marco Assennato (Philosophe spécialiste de l'architecture et des questions urbaines). - Entrée libre !
  • 02/06/24 : La Villette, Paris - 18h - Rencontre croisée avec Joëlle Sambi, Simon Johannin et Rim Battal dans le cadre du festival Mot pour mots. - Réservation recommandée !
  • 09/06/24 : Journées européennes de la traduction, Strasbourg - 18h - "Faut-il être fou pour traduire L'opéra de quat'sous ?" avec Alexandre Pateau, à l'occasion de sa nouvelle traduction de la pièce emblématique de Bertolt Brecht. - Entrée libre !
  • 26/06/24 : Librairie La Petite Egypte, Paris - 19h - Soirée musicale autour de L'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht, avec Alexandre Pateau, traducteur, et Vincent Leterme, chef de chant à la Comédie-Française.
  • 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 17/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Exeat / Je rien Te deum

Exeat. Tout commençait pourtant bien. L’Homme était descendu fumer une cigarette en bas de chez lui et regarder le ciel. Voilà qu’il n’a plus de corps et que le ciel menace. La pluie commence, devient désastre. L’Homme rentre dans l’immeuble, ramasse dans le hall, l’escalier, des morceaux de son corps : bras, jambes, mains, tronc, tête. Et commence à s’adresser à sa douce. Que s’est-il passé ?

Exeat signifie en latin : « Qu’il sorte, qu’elle sorte, que ça sorte. » Une injonction donc, tel est ce monologue d’un inconnu nommé « L’Homme ». Impossible de savoir exactement à qui s’adresse cette injonction. Mais à coup sûr, quelque chose de logé à l’intérieur du corps de cet homme, une femme ou un démon. Qui pousse au crime.

C'est le 11 septembre au matin que le Te deum éclate. Bone se lave les mains dans les toilettes de la première tour. L’avion. La « belle horreur » au cœur du « tout réglé inox ». Bone ne cherche pas à se sauver par l’escalier ni par l’ascenseur. Il cherche un fil, « le fil pour sortir de là, autrement ». Soudain, le fil apparaît, qui mène à l’autre tour : un long fil d’argent qui brille « comme des monnaies sur le bitume, les jours de chance ». Il se lance, à trois cents mètres au-dessus du vide. Autour de lui et en lui, la pensée de son amour et la fin de son monde.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Exeat
  • Je rien te deum

Fabrice Melquiot à l’Agence théâtrale

Nus

Nyx

Actualités et médiathèque de Fabrice Melquiot à L’Arche

Exeat. Tout commençait pourtant bien. L’Homme était descendu fumer une cigarette en bas de chez lui et regarder le ciel. Voilà qu’il n’a plus de corps et que le ciel menace. La pluie commence, devient désastre. L’Homme rentre dans l’immeuble, ramasse dans le hall, l’escalier, des morceaux de son corps : bras, jambes, mains, tronc, tête. Et commence à s’adresser à sa douce. Que s’est-il passé ?

Exeat signifie en latin : « Qu’il sorte, qu’elle sorte, que ça sorte. » Une injonction donc, tel est ce monologue d’un inconnu nommé « L’Homme ». Impossible de savoir exactement à qui s’adresse cette injonction. Mais à coup sûr, quelque chose de logé à l’intérieur du corps de cet homme, une femme ou un démon. Qui pousse au crime.

C'est le 11 septembre au matin que le Te deum éclate. Bone se lave les mains dans les toilettes de la première tour. L’avion. La « belle horreur » au cœur du « tout réglé inox ». Bone ne cherche pas à se sauver par l’escalier ni par l’ascenseur. Il cherche un fil, « le fil pour sortir de là, autrement ». Soudain, le fil apparaît, qui mène à l’autre tour : un long fil d’argent qui brille « comme des monnaies sur le bitume, les jours de chance ». Il se lance, à trois cents mètres au-dessus du vide. Autour de lui et en lui, la pensée de son amour et la fin de son monde.

Ce recueil est composé des textes suivants :

  • Exeat
  • Je rien te deum

Collection

Fiche technique

  • Publié en 2005
  • 96 pages
  • Prix : 10.00 €
  • Langue source :
  • ISBN : 9782851815866

Fabrice Melquiot à l’Agence théâtrale

Nus

Nyx

Actualités et médiathèque de Fabrice Melquiot à L’Arche