Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Marina Skalova

Née à Moscou en 1988, Marina Skalova a grandi entre la Russie, la France et l'Allemagne. À la fois matériau plastique et flux, son travail creuse différentes formes (poésie, prose poétique, théâtre) pour interroger l’exil, l’étrangeté, le franchissement de frontières et leur inscription dans le corps. Elle a notamment publié le recueil de poésie bilingue Atemnot (Souffle court) chez Cheyne (Prix de la Vocation, 2016), Exploration du flux (Seuil, Fiction & Cie, 2018), un flux poétique, politique et musical, et la pièce de théâtre La chute des comètes et des cosmonautes (L’Arche, 2019). En 2020 a paru Silences d’exils, livre hybride réalisé avec la photographe Nadège Abadie (éd. d’en bas).
Traductrice littéraire, elle a notamment traduit Change l’état d’agrégation de ton chagrin ou Qui nettoie les traces de ta tristesse ? de Katja Brunner, ainsi que différentes pièces d'auteurs germanophones (Dea Loher, Thomas Köck...) pour L'Arche.
Son travail a été soutenu à de nombreuses reprises, notamment par une bourse littéraire de Pro Helvetia (Fondation suisse pour la Culture) et une bourse du Literarisches Colloquium Berlin en 2018. Elle est artiste en résidence à Moscou avec Pro Helvetia en 2018 et 2019.
Elle anime très régulièrement des ateliers d'écriture et de traduction. Elle travaille souvent avec d’autres artistes, issus des arts visuels, de la musique, du théâtre et de la performance.

Les livres de Marina Skalova à L’Arche

Marina Skalova à l’Agence théâtrale