• 17/07/24 : Festival d'Avignon, Cloître Saint-Louis - 10h30 - Table ronde des Assises de la diversité, autour du thème "(Re)penser la diversité à l’aune de l’intersectionnalité" avec Patricia Allio, Yinka Esi Graves, Penda Diouf, Agnès Saal, Marine Bachelot Nguyen, Pauline Legros et Claire Stavaux, directrice des éditions de L'Arche. - Entrée libre !
  • 09/09/24 : Maison de la poésie, Paris - 20h - Nicolas Maury lit 4:48 Psychose de Sarah Kane, dans la nouvelle traduction de Vanasay Khamphommala tout juste parue. - Réservation obligatoire.
  • 18/09/24 : Librairie L'Atelier, Paris - Lancement exceptionnel du livre Pocahontas au pays des merveilles de Klaus Theweleit, en présence de l'auteur et de son traducteur Christophe Lucchese !
  • 19/09/24 : Goethe Institut, Paris - Rencontre croisée entre Klaus Theweleit et Georges Arthur Goldschmidt, à l'occasion de la sortie de Pocahontas au pays des merveilles.
  • 20/09/24 au 22/9/24 : Halles de Schaerbeek, Bruxelles - L'Arche sera présente au Poetik Bazar pendant tout le weekend ! - En savoir plus
  • 21/9/24 : Librairie Météores, Bruxelles - Rencontre avec Klaus Theweleit à l'occasion de la parution de son livre Pocahontas au pays des merveilles.
  • 19/10/24 au 20/10/24 : La Bellevilloise, Paris - L'Arche sera présente au salon Raccord(s) tout le weekend ! - En savoir plus
Connexion ou créer un compte
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Arthur Adamov

Auteur dramatique français d'origine russo-arménienne, Arthur Adamov (1908-1970) a vécu une enfance entre deux mondes. Né à Kislovotsk (Caucase), ses parents possèdent « une bonne partie des pétroles de la Caspienne ». Surprise en Allemagne par la déclaration de la Première Guerre mondiale, la famille se réfugie à Genève. La Suisse, jusqu'en 1922, puis l'Allemagne « folle » de la République de Weimar ; en 1924, enfin, c'est l'établissement en France. L'adolescence littéraire d'Arthur Adamov se frotte aux avant-gardes. Des rencontres et des amitiés décisives ont lieu : en 1928, Le Songe de Strindberg dans la mise en scène d'Antonin Artaud (en 1955, il publie Strindberg chez L'Arche). Dans les années 30, Marthe Robert lui fait découvrir Kafka et la psychanalyse, il traduit alors Le Moi et l'inconscient de Jung et commence d'écrire « sérieusement » : premières confessions d'une conscience dramatique vivant intensément le sentiment de sa séparation, qui fait ressortir ses angoisses secrètes, tentant par-là de les vaincre. Il met fin à ses jours en 1970. 

Les livres d’Arthur Adamov à L’Arche