Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

Autobiographie du rouge d'Anne Carson, parution le 18 septembre 2020

Dans la collection Des écrits pour la parole, traduction de Vanasay Khamphommala.

Géryon, monstre ailé aux fêlures profondément humaines, livre les fulgurances de sa passion dans son autobiographie. Le jeune Héraclès embrase son cœur et l’abandonne au désespoir amoureux, avant de resurgir dans sa vie, des années plus tard, pour une traversée de l’Amérique du Sud. Tout à la fois rhapsodie, roman initiatique, journal intime, portrait d’artiste, épopée lyrique et carnet de voyage, Autobiographie du rouge tisse les séquences d’une initiation à l’amour qui est aussi l’éruption d’une sensibilité artistique, affranchies des conventions narratives de la tradition lyrique. Mêlant singulièrement distance et empathie, Anne Carson explore les méandres du sentiment amoureux, affirmant la tragique beauté du monstrueux et la fureur d’un désir rebelle à toute norme. Une écriture d’une modernité radicale, merveilleusement troublante.


Anne Carson est née au Canada, elle enseigne le grec ancien.
Elle a reçu le prix Princesse des Asturies de littérature en juin 2020.

À découvrir chez votre libraire dès vendredi 18 septembre !


Pour lire l'article paru dans Libération, cliquez ici.

Du même auteur, dans la collection Scène ouverte, Antigonick est également publié à L'Arche dans une traduction d'Edouard Louis.