Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.

La Destruction de la Raison (Tome I) - Les Débuts de l'Irrationalisme Moderne, de Schelling à Nietzsche

On s'est souvent posé la question : comment l'Allemagne, nation « des penseurs et des poètes », en est-elle venue à sombrer dans la mythologie inhumaine de l'hitlérisme ? Georg Lukàcs répond ici à cette question. Bien que son enquête, la plus vaste qu'ait entreprise à ce jour en histoire de la philosophie, un disciple de Marx, ait trait incidemment à des œuvres comme celles de Pascal, de Bergson ou de Toynbee, c'est, pour l'essentiel, de la pensée allemande qu'il s'agit : de l'Allemagne « terre classique » de l'irrationalisme comme l'Angleterre le fut de l'économie politique, de l'Allemagne berceau de l'anti-marxisme comme elle le fut du marxisme. Mais Lukàcs, selon une tendance « hegelienne » du marxisme qu'il illustre brillamment, fait remonter irrationalisme et anti-marxisme à la réaction - aux deux sens du terme - contre la dialectique de Hegel ; en ce sens, La Destruction de la Raison prend la suite du Jeune Hegel, où Lukàcs décrivait l'apogée de la philosophie bourgeoise et du rationalisme dans l'hegelianisme.

La Destruction de la Raison est proposée en deux tomes :
Tome I : Les Débuts de l'Irrationalisme Moderne, de Schelling à Nietzsche.
Tome II : L'Irrationalismen Moderne, de Dilthey à Toynbee.

Les autres livres de Georg Lukács à L’Arche

On s'est souvent posé la question : comment l'Allemagne, nation « des penseurs et des poètes », en est-elle venue à sombrer dans la mythologie inhumaine de l'hitlérisme ? Georg Lukàcs répond ici à cette question. Bien que son enquête, la plus vaste qu'ait entreprise à ce jour en histoire de la philosophie, un disciple de Marx, ait trait incidemment à des œuvres comme celles de Pascal, de Bergson ou de Toynbee, c'est, pour l'essentiel, de la pensée allemande qu'il s'agit : de l'Allemagne « terre classique » de l'irrationalisme comme l'Angleterre le fut de l'économie politique, de l'Allemagne berceau de l'anti-marxisme comme elle le fut du marxisme. Mais Lukàcs, selon une tendance « hegelienne » du marxisme qu'il illustre brillamment, fait remonter irrationalisme et anti-marxisme à la réaction - aux deux sens du terme - contre la dialectique de Hegel ; en ce sens, La Destruction de la Raison prend la suite du Jeune Hegel, où Lukàcs décrivait l'apogée de la philosophie bourgeoise et du rationalisme dans l'hegelianisme.

La Destruction de la Raison est proposée en deux tomes :
Tome I : Les Débuts de l'Irrationalisme Moderne, de Schelling à Nietzsche.
Tome II : L'Irrationalismen Moderne, de Dilthey à Toynbee.

Traducteur.rice.s

  • René Girard
  • André Gisselbrecht
  • Joël Lefebvre
  • Edouard Pfrimmer

Fiche technique

  • Publié en 1959
  • 362 pages
  • Prix : 0.00 €
  • Langue source : allemand
  • ISBN : 978285181XXXX

Les autres livres de Georg Lukács à L’Arche